Pourquoi la chose s’appelle la chose ? Car la définition de la chose, c’est justement de ne pas en avoir. L’agence prend la forme de ses clients, de leurs problématiques, des évolutions de la société ou des nouvelles tendances ; qu’elles soient sociétales, technologiques ou artistiques. C’est de cette manière que la chose crée des choses pour faire rire, émouvoir, susciter des prises de conscience et engager. Pour ses clients, elle construit des écosystèmes durables avec des campagnes originales : tantôt papier, tantôt pixel, data parfois, storytellées toujours. Créatifs, crafters, stratèges, producteurs, ce sont tous les visages de la chose qui font son identité. La chose est un endroit organique, vivant, créatif, qui se (re)définit et se (re)dessine à chaque instant. La chose est ainsi, une agence où tout bouge, où rien n’est figé et dans laquelle finalement, une seule chose n’aura pas changé depuis sa création : son indépendance. Principaux clients Générale d’Optique, Kronenbourg, Grand Optical, 1664, Sarenza, Orange #OnResteEnsemble, Solidarité Sida, La maison Piper Heidsieck, Coca Cola #100ansensemble, Monnaie de Paris, Nocibé, Nikon, Corum, Literie Valentin, Sécurité Routière (Onde de Choc), Airbnb, CIC, Handicap International.